Kyusu Banko
Tachi Marubiri

Maître Masaki

ID
4108
Véritable théière japonaise avec anse latérale, moulée à la main à Banko par l'un des meilleurs potiers d'argile de Banko encore en vie : maître Tachi. Avec filtre en céramique maillé à la main, délicat décor filé pour un toucher chaleureux, argile violette naturelle, cuisson par réduction intense, disponible dans un superbe coffret en bois comportant la signature de l'artiste, 370ml

Caractère

Cette Kyusu traditionnelle a été fabriquée à Yokkaichi, par maître Tachi, l'un des plus célèbres potiers de Banko encore en vie actuellement. Ses Kyusus se distinguent grâce à leur élégance discrète. Cette Kyusu est également mise en valeur grâce à son ornement raffiné, ciselé avec précaution.

Cette céramique Banko, extrêmement convoitée par les amateurs de thé, provient de Yokkaichi à Mie, au Japon. Elle y est fabriquée depuis le 18ème siècle. Le procédé de cuisson par réduction intense constitue une importante caractéristique de Banko Yaki. Ce procédé permet d'ôter l'oxygène présent dans l'argile, l'argile devient plus dure et plus poreuse et elle obtient ainsi sa célèbre couleur brun/violet, ainsi que sa brillance particulière, presque métalisée.L'argile de Banko est réputée pour les propriétés particulières qu'elle confère aux thés japonais riches en Umami, en termes de goût et d'effets.

Particularités

  • Véritable oeuvre d'art produite par maître Tachi
  • Incomparable grâce à son motif décoratif particulier
  • Argile violette riche en fer
  • Procédé de cuisson par réduction, valorisant les thés verts riches en Umami, tels que les Senchas /Shinchas, Gyokuros, Kabuseshas, Gyokuro Kariganes
122,90 €

Livraison : 6-9 jours ouvrés

TTC, hors frais d’expédition

ID
4108
En stock

Kyusu

La Kyusu est une théière japonaise traditionnelle, idéale pour la préparation du thé vert japonais. Le matériau de la théière, conçue en argile naturelle cuite et non vernie à l'intérieur, réagit au contact de l'eau et du thé, révélant ainsi tous les arômes de manière optimale. Le thé peut flotter et infuser librement dans la théière, et les feuilles de thé restent collées sur le filtre lorsque que le thé est versé, ce qui est véritablement pratique. Ainsi, cette théière permet, d'une part, une filtration aisée, et d'autre part, une extraction complète des composants et des arômes du thé. Le thé est toujours frais, il peut être infusé à plusieurs reprises. L'anse latérale et la poignée, présentes sur le couvercle, empêchent le contact entre les mains et la théière chaude.

Au fil du temps, des centaines de centres de fabrication de céramique se sont établis au Japon, et plus précisément dans tous les endroits où le sol volcanique est riche en argile. Certains de ces centres sont toujours en activité de nos jours, parmi lesquels notamment les 6 plus importants "vieux fours" (jap. Rokkoyo) : Bizen, Shigaraki, Seto, Echizen, Tamba et Tokoname. Il en existe également de nombreux autres, toujours en activitée aujourd'hui, tels que par exemple Karatsu, Hagi, Mino, Shino, Oribe, Setoguro Ki-Seto et Kyo-yaki. En ce qui concerne la céramique spécialement adaptée pour le thé, il convient de citer Banko à Yokkaichi.

Ces centres se distinguent au niveau régional, en fonction de la composition de leur argile, de leur principale méthode de cuisson, de leur technique de décoration et de vernissage, des étapes de fabrication manuelle, et de la finesse ou de la grossièreté de leur fabrication. Le type d'argile et la méthode de cuisson constituent les deux principaux facteurs décisifs, infuençant le goût du thé procuré par la Kyusu, autrement dit quels types d'arômes du thé sont révélés par la Kyusu. C'est la raison pour laquelle les amateurs de thé possèdent généralement diverses Kyusus présentant différents degrés de qualité, cela leur permet ainsi de réaliser une préparation optimale selon le thé et la qualité de celui-ci. Les Kyusus les plus précieuses et raffinées sont celles élaborées par des artistes célèbres, non seulement en raison de leur talent spécial en terme de fabrication, de forme et de décoration des théières, mais également pour leur propre fabrication de l'argile naturelle et pour leur technique de cuisson, conférant un degré de qualité unique.

Il existe toute une hiérarchie de techniques artisanales, rythmant la majeure partie du quotidien de la céramique pour le thé. Cette hiérarchie est déterminée par les maîtres les plus primés et distingués, véritables trésors nationaux vivants. Ces techniques et savoirs-faire sont perpétrés par des studios jouissant encore de la réputation de leurs anciens maîtres, en passant par de jeunes studios sauvages, jusqu'à de petites exploitations familiales. Les Kyusus vintage sont de véritables objets de collection, celles-ci sont encore entièrement élaborées en argile naturelle de qualité haut de gamme, dont la source n'est pas encore complètement parvenue à épuisement dans chacune des régions concernées. Ainsi, elles procurent une infusion d'une qualité incomparable.

Banko Yaki

Banko Yaki (萬古焼, préfecture de Mie)

Cette céramique, plutôt jeune mais toutefois extrêmement convoitée, provient de Yokkaichi à Mie, au Japon. Elle y est élaborée depuis le 18ème siècle. Les gisements d'une argile similaire à celle utilisée pour la céramique chinoise Yixing (Zisha Clay) permettent l'application de techniques de fabrication identiques à la Chine. Cette argile a également donné naissance à l'un des plus importants centres de céramique du Japon.

L'argile originelle était exclusivement jaune (comme à Yixing) et elle obtenait une couleur violet-brun à la cuisson. Ce phénomène est dû à la forte teneur en fer de l'argile, égale à 6-7%. Elle pouvait être cuite à une température plus élevée, c.à.d à environ 1200°C. Avec l'avènement de l'argile banko originelle, depuis les années 90, l'argile rouge est généralement mélangée à l'argile jaune provenant de studios de différentes régions. Seules les Kyusus Vintage sont 100% élaborée en véritable argile de Yokkaichi.

La cuisson par réduction intense constitue l'une des caractéristiques de Banko Yaki. La cuisson de la céramique par réduction produit un excédent de carbone et une réduction de l'oxygène dans le four. Elle devient ainsi plus solide et plus poreuse et obtient également sa coloration brun-violet, accompagnée de sa brillance métallisée caractéristique. L'argile Banko est célèbre pour les propriétés spéciales qu'elle confère au thé, en termes de goût et d'effets).

Production

Argile

紫泥 (Shidei; Argile violette naturelle)

Ikomi/Rokuro

Les éléments constitutifs du couvercle et de la théière sont versés dans un moule, puis assemblés à la main pour être parfaitement adaptés les uns aux autres. (jap.: Rokuro; 轆轤)

Cuisson au four : cuisson par réduction intense (jap. Kyo-kangen Shosei, 強還元焼成)

La cuisson de la céramique implique différents processus, variant au gré de l'évolution de la température. Tout d'abord, l'eau encore présente dans l'argile s'évapore. À partir de 500°C, l'argile ne contient absolument plus d'eau et son état chimique devient irréversible. Les éléments organiques de l'argile brûlent, c'est ce que l'on appelle la phase d'oxydation. Après la solidification, la phase de vernissage peut débuter.

La cuisson de la céramique par réduction produit un excédent de carbone et une réduction de l'oxygène dans le four. Le monoxyde de carbone ôte en effet l'oxygène présent dans le four et dans l'argile. Par la suite, une intense fumée dense se développe. La coloration de l'argile se modifie, allant du bleu-gris au noir, selon l'intensité et la durée de la cuisson par réduction. L'argile contient donc moins d'oxygène, elle devient plus stable et plus solide, et présente parallèlement une porosité plus importante. En résumé, ce procédé de cuisson donne naissance aux propriétés spéciales de la Kyusu, en termes de préparation du thé vert. Après la cuisson, l'argile spéciale, riche en minéraux, réagit de manière particulière au contact des composants de thé et de l'eau (consulter l'onglet variétés de thé).

Vernissage

Non vernie (jap.: Yakishime; 焼き締め)

Recommendations

Particulièrement recommandée pour les thés verts japonais suivants:

Thés verts peu amers et riches en Umami
Variétés : Senchas / Shinchas riches en Umami, Gyokuro, Kabusecha, Gyokuro Karigane
Récolte : 1ère récolte
Semences : Fujimidori, Gokō, Kanayamidori, Komakage, Kuritawase, Okumidori, Saemidori, Samidori, Shojū, Yutakamidori, mélanges composés de ces variétés de semence

En raison de l'activation de la teneur en fer et du degré de porosité élevé, les objets en argile violette / brune, cuits grâce à un procédé de cuisson par réduction intense (Banko), accentuent l'Umami, la délicatesse et la douceur des arômes (notamment les acides aminés) des thés verts haut de gamme. Ces théières favorisent donc les variétés de thés verts les plus riches en Umami, dont le goût devient ainsi plus riche et plus durable.

Sur le long terme, il est recommandé de constamment préparer des variétés de thé similaires conseillées dans la même Kyusu (consulter les différentes variétés de thé). Au contact de chacun de ces thés, les Kyusus, dont l'intérieur n'est pas verni, développent une patine améliorant et intensifiant le goût au fil du temps. C'est également pour cette même raison que, lors de la préparation et du nettoyage, il vaut mieux privilégier une eau douce et pauvre en calcaire (similaire à une eau de source de montagne naturelle) et ainsi éviter une eau du robinet ou une eau en bouteille calcaire.

Utilisation

Pour l'entretien de la céramique japonaise haut de gamme, l'idéal est d'utiliser exclusivement de l'eau douce et pauvre en calcaire, lors de chaque étape de nettoyage et de préparation.

Avant la préparation effective du thé, il faut commencer par rincer la Kyusu à l'eau chaude, ceci permet à l'argile de mieux réagir au contact des feuilles de thé. C'est seulement suite à cela que les aiguilles de thé peuvent être placées dans la Kyusu à l'aide d'une cuillère en bois. Selon la qualité, la variété et le goût, il est recommandé de consommer 1 à 3 cuillères à café bien bombées de thé par personne. Les experts et les connaisseurs préparent un thé généralement plus puissant que les néophytes, qui sont moins habitués au goût intense et à l'amertume.

Vous pouvez désormais verser l'eau sur le thé, lentement et avec précaution. Dans l'idéal, l'eau provient d'un Yuzamashi (récipient adapté au refroidissement de l'eau après ébullition), élaboré selon le même procédé de cuisson et dans un type d'argile identique ou similaire à celle de la Kyusu. Pour obtenir le meilleur résultat possible, le volume de remplissage de l'eau ne doit pas dépasser le tiers supérieur du filtre. Veuillez maintenir le couvercle fermé pendant la durée d'infusion.

Pour verser le thé, tenir la Kyusu à l'aide d'une main, de telle sorte que votre pouce repose sur la poignée. Bien veiller à ce que la petite ouverture située sur le couvercle se trouve au même niveau que le bec verseur. Verser ensuite le thé en plusieurs fois dans la tasse, puis boire frais. Si plusieurs tasses doivent être remplies, exécuter le remplissage à tour de rôle, en plusieurs fois, afin d'obtenir un résultat et une infusion identique dans chaque tasse. Après le service, retourner la Kyusu et la secouer vers le bas en donnant de petits accoups, tout en la tenant fermement dans vos mains, afin de consommer les toutes dernières gouttes du thé, les plus précieuses et les plus riches en composants.

Laisser la Kyusu fermée, ainsi prête pour la prochaine infusion. Après la dernière infusion, retirer intégralement le thé de la Kyusu et rincer celle-ci vigoureusement à l'eau claire. Ne pas gratter l'intérieur, ni nettoyer d'une autre manière. Nettoyer ensuite l'intérieur et l'extérieur de la Kyusu à l'aide d'une eau douce et pauvre en calcaire, afin d'éviter les dépôts de calcaire nocifs. Frotter l'extérieur de la Kyusu avec un tissu propre, puis laisser la ouverte jusqu'à ce qu'elle soit complètement sèche.

Entretien

Banko Yaki (萬古焼, préfecture de Mie)

Cette céramique, plutôt jeune mais toutefois extrêmement convoitée, provient de Yokkaichi à Mie, au Japon. Elle y est élaborée depuis le 18ème siècle. Les gisements d'une argile similaire à celle utilisée pour la céramique chinoise Yixing (Zisha Clay) permettent l'application de techniques de fabrication identiques à la Chine. Cette argile a également donné naissance à l'un des plus importants centres de céramique du Japon.

L'argile originelle était exclusivement jaune (comme à Yixing) et elle obtenait une couleur violet-brun à la cuisson. Ce phénomène est dû à la forte teneur en fer de l'argile, égale à 6-7%. Elle pouvait être cuite à une température plus élevée, c.à.d à environ 1200°C. Avec l'avènement de l'argile banko originelle, depuis les années 90, l'argile rouge est généralement mélangée à l'argile jaune provenant de studios de différentes régions. Seules les Kyusus Vintage sont 100% élaborée en véritable argile de Yokkaichi.

La cuisson par réduction intense constitue l'une des caractéristiques de Banko Yaki. La cuisson de la céramique par réduction produit un excédent de carbone et une réduction de l'oxygène dans le four. Elle devient ainsi plus solide et plus poreuse et obtient également sa coloration brun-violet, accompagnée de sa brillance métallisée caractéristique. L'argile Banko est célèbre pour les propriétés spéciales qu'elle confère au thé, en termes de goût et d'effets).

Détails du produit

 
Type Théière avec anse latérale: yokode kyūsu (横手急須)
Type de poterie Banko Yaki (常滑焼)
Studio/Artiste Maître Masaki Tachi (正規 舘)
Origine Tokoname (rég.), Aichi (préf.), Japon
Capacité volumétrique, selon le fabricant 320ml
Volume de remplissage recommandé Jusqu'au dernier tiers du filtre intégré. Une quantité d'eau supérieure peut entraîner une fuite d'eau, même en cas d'ajustement parfait du couvercle.
Ma
(Diamètre sans l'anse x hauteur sans le pommeau)
9,3 x 7,4cm
Poids 228g
Argile 紫泥 (Shidei ; argile violette naturelle)
Cuisson Cuisson par réduction (還元焼成)
Vernissage Intérieur et extérieur non vernis (jap.: Yakishime; 焼き締め), polissage final pour une superbe brillance
Filtre Filtre en céramique intégré
Fabrication Les éléments composant la théière et le couvercle sont versés manuellement dans un moule, puis ils sont constitués sur mesure à la main. (jap.: Rokuro; 轆轤)
Emballage Coffret en bois
Loading...
L'image n'a pas pu être chargée.